Autonomie, garantie jeunes, emplois d’avenir : le Finistère s’engage

Le Conseil général s’est fortement investi dans ces deux dispositifs mis en place l’an dernier par le Gouvernement.

Dès la présentation de la Garantie jeunes par le Premier ministre dans le cadre du plan de lutte contre la pauvreté début 2013, le Conseil général et les quatre missions locales ont faire part de leur souhait de pouvoir l’expérimenter en Finistère. La Garantie jeunes est destinée aux jeunes de 18 à 25 ans les plus en difficultés : ni en emploi ni en étude ni en formation. Elle suppose la mise en œuvre d’un accompagnement soutenu, tout en garantissant des ressources (433,75 € par mois) cumulables avec les revenus d’activité (jusqu’à 300 €). La Garantie jeunes ne se substitue pas aux dispositifs existants : Contrat d’insertion dans la vie sociale CIVIS (État), Avenir Jeunes 29 et Contrat jeune majeur (Conseil général du Finistère), Contrat d’accès à la qualification (Région Bretagne)… Plus de 200 jeunes Finistériens ont déjà intégré ce parcours d’insertion renforcé qui mène vers l’emploi et dans l’emploi. À terme, cette expérimentation devrait concerner au total 1 000 jeunes.
Les Emplois d’avenir sont destinés pour leur part aux 16-25 ans, tranche d’âge particulièrement touchée par la crise économique. L’objectif en Finistère était de créer l’an dernier 677 emplois dans le cadre de cet autre dispositif d’État. En tant qu’employeur, le Conseil général du Finistère s’est engagé significativement en recrutant 70 emplois d’avenir en 2013. Ils seront 30 de plus d’ici à la fin de cette année.

d’infos : www.emploi.gouv.fr/dispositif/garantie-jeunes et www.lesemploisdavenir.fr