La voie verte Rosporden-Scaër

Aropriétaire de la voie verte, le Conseil général en assure financièrement les gros travaux.
De 1896 à 1967, les villes de Rosporden et Carhaix étaient reliées par une voie de chemin de fer appartenant au « réseau breton ». Les rails ont aujourd’hui disparu et laissé place à une voie verte, un itinéraire aménagé et sécurisé, exclusivement réservé aux circulations douces. À pied, à vélo, à cheval, sur plus de 50 kilomètres, le parcours offre de belles vues sur le bocage et de magnifiques passages sous des voûtes d’arbres.
Dans sa partie sud, entre Rosporden et Scaër, des panneaux d’interprétation  agrémentent le parcours. Ils invitent le randonneur à la découverte de l’histoire de l’ancienne voie ferrée et du riche patrimoine qui la borde. Le patrimoine ferroviaire est encore visible. Ainsi, vous croiserez les anciennes gares et haltes qui desservaient la ligne. Parfois, vous serez invités à vous écarter à quelques encablures de la voie, pour découvrir les chapelles comme celles de Locjean et Sainte-Yvonne ou encore les sites des étangs de Rosporden et de la forêt de Coatloch.

A
À pied, à vélo, à cheval,
sur plus de 50 kilomètres,
le parcours offre de belles vues
sur le bocage et de magnifiques
passages sous des voûtes d’arbresA

PRATIQUE :

• Départ : parking camping de Kerisole
• Longueur : 2 km en boucle
• Durée : 1 h
• Revêtement stabilisé
• Aires de pique-nique, zones de repos et ponton de pêche accessibles
• Toilette accessible sur le parking