Plan départemental de l’habitat

Les 7 grands enjeux de l’habitat en Finistère

LLe Plan départemental de l’habitat constitue un document ressource porteur de cohérence. Il comporte un diagnostic partagé et permet d’identifier 13 bassins d’habitat. Le Plan Départemental de l’Habitat du Finistère 2014-2020, piloté par le Conseil général et l’État s’inscrit dans une logique d’articulation avec les stratégies territoriales. À l’issue d’une large concertation, sept priorités ont été définies.

1La satisfaction des besoins en logement

Entre 2009 et 2020, le besoin serait de 3 700 logements par an selon l’INSEE.

2 La sécurisation des parcours résidentiels à l’accession à la propriété

Les travaux de remise aux normes sont rarement anticipés.

3

La valorisation de l’habitat existant

Le coût de la réhabilitation peut être dissuasif comparé à la construction.

4

L’amélioration de la performance énergétique

Le PDH vise la réhabilitation thermique de 12 000 logements « aidés ».

5

L’intensification du renouvellement urbain et de la densification, la revitalisation des centres-bourgs

Pour limiter l’étalement et les déplacements préjudiciables pour l’environnement et coûteux.

6

L’amélioration de la réponse aux besoins en logement social et le rééquilibrage en logements sociaux sur les territoires en tension

Nécessité d’un renforcement de l’offre à bas loyer adaptée à la demande.

7

La prise en compte des besoins de logements plus spécifiques

Une offre adaptée (jeunes ménages, handicap, personnes âgées, ménages modestes…) et une répartition territoriale équilibrée sont des enjeux de mixité et de cohésion sociale.

exergue-rouge1

Transcender
les frontières
administratives

exergue-rouge2

Raynald Tanter,

vice-président du Conseil général Délégué à la Politique du Logement

Raynald TANTERQuelles sont les grandes orientations du Plan Départemental de l’Habitat (PDH) ?
La première consiste à adapter l’offre d’habitat aux besoins et aux ambitions des territoires et des habitants. La deuxième vise à mieux prendre en compte l’impact de l’habitat sur l’environnement avec cette obligation que nous avons envers les générations d’avenir de préserver les espaces. Le Département projette d’ailleurs une expérimentation sur la revitalisation des centres- urbains et centres-bourgs. La troisième favorise l’accès et le maintien dans le logement, selon des parcours résidentiels en phase avec les mobilités. Il faut que le logement s’adapte au fil de la vie.
Comment le PDH prend-il en compte les spécificités des territoires ?
Nous avons souhaité que le PDH transcende les frontières administratives. Nous avons identifié des bassins d’habitat dont les périmètres diffèrent de ceux des communautés, et privilégié une vision transversale pour que les territoires se parlent. Ce PDH n’est pas une addition de dispositifs locaux. Il favorise leur cohérence au niveau départemental.