Agenda

Jusqu'au 2 novembre
Abbaye de Daoulas

« Le goût des autres »

s-decouv’inscrivant dans la thématique 2014 « Cuisines et sociétés », qui tire un fil rouge entre les cinq sites de l’Établissement Public Chemins du Patrimoine en Finistère, l’Abbaye de Daoulas présente début juillet sa nouvelle exposition : Le goût des autres.

Conçue en cinq étapes, l’exposition « Le goût des autres » nous plonge au cœur des cuisines, nous invitant à nous attabler à un cabinet des curiosités alimentaires, à déambuler le long des étals d’un marché des interdits ou bien encore à nous plonger dans un garde-manger symbolique. Ces différentes séquences nous permettent de comprendre les raisons qui guident et sous-tendent nos choix alimentaires au travers d’objets étonnants, d’aliments insolites qui incarnent ce rapport intime et complexe que nous entretenons avec ce que nous mangeons, reflet immédiatement saisissable de la diversité culturelle.

Le goût des autres adopte un angle anthropologique pour explorer notre rapport à l’alimentation, au travers d’une scénographie originale et d’aliments et d’objets insolites.

« Manger : rien de plus vital, rien d’aussi intime. » 

Cette citation du sociologue Claude Fischler rappelle la nécessité de se nourrir pour vivre mais elle souligne également que l’acte de manger, et donc d’ingérer des « corps étrangers », est bien plus complexe qu’il n’y paraît. L’exposition « Le goût des autres » nous éclaire sur les raisons plus ou moins conscientes qui conduisent nos choix alimentaires.

Plus d’infos sur www.cdp29.fr
Jusqu'au 13 octobre
Musée départemental breton

Hokusai, Hiroshige, Henri Rivière – L’Amour de la nature

riviere hokusa hiroshige

a-decouvertesprès le récent succès de son exposition Japon-Paris-Bretagne, le Musée départemental breton poursuit son exploration de l’art de l’estampe en couleurs.

Cette nouvelle rétrospective associe trois de ses plus grands maîtres, réunis par leur admiration commune pour les beautés de la Nature : Hokusai (1760-1840), Hiroshige (1797-1858) et le graveur français Henri Rivière (1864-1951), collectionneur des œuvres de ces deux maîtres japonais qu’il admirait et qui influencèrent profondément sa vision du paysage. En témoignent ses merveilleuses séries des Aspects de la Nature ou de la Féérie des heures, toutes entières dédiées à la Bretagne.

Plus d’infos : Musée départemental breton – Quimper – tél. 02 98 95 21 60

Du 27 juin au 28 sept.
Domaine de Trévarez

Regard d’artiste

Trevarez Trevarez D

eux artistes, Shigeko Hirakawa et François Méchain, investissent le Domaine de Trévarez : les œuvres qu’ils y conçoivent traitent de nos relations avec la nature et, plus globalement, des questions que pose la mondialisation. L’un et l’autre inscrivent Trévarez dans l’histoire du monde.

Le photographe et sculpteur François Méchain, inspiré par l’histoire hors du commun du domaine, frappé aussi par l’ambition démesurée de son commanditaire, conçoit des oeuvres qui viennent bousculer l’ordre apparent des choses. En pervertissant la symbolique des lieux, par exemple au jardin régulier où il remplace les broderies classiques par les symboles graphiques des principales monnaies, il nous alerte sur les dérèglements du monde et une économie galopante.

L’artiste japonaise Shigeko Hirakawa s’intéresse à l’eau, un élément présent à Trévarez, ayant fait l’objet d’un réseau complexe à la construction du domaine. Ses installations, à différents endroits du parc, nous font prendre conscience de la fragilité de cette ressource vitale : trop abondante ici, rarissime là-bas, pure parfois, souillée souvent. Elle donne à éprouver physiquement, par le regard ou le corps, la part de responsabilité de chacun de nous sur sa propre consommation.

Plus d’infos : Domaine de Trévarez – 29520 Saint-Goazec – tél. 02 98 26 82 79

Plus d’infos sur www.cdp29.fr
26 et 27 juillet
Abbaye du Relec

Le Festival Arrée Voce

Arrée Voce Nichée au creux d’un fond de vallée au pied des landes d’Arrée, l’Abbaye cistercienne du Relec accueille, dans son abbatiale du 12e siècle, un festival de musique vocale acoustique issue des traditions populaires. Les 26 et 27 juillet prochain, ce lieu paisible et  intimiste vibrera au son des voix venues de Bretagne et d’ailleurs.

Comme tous les ans, Arrée Voce accueille des chanteurs bretons avec cette année l’ensemble Manglo (prononcer Moyo). Ces 5 chanteurs interprètent des airs de Haute-Bretagne et s’inspirent de musiciens rencontrés au fil de ses pérégrinations pour réinventer, réinterpréter son répertoire. Des créations sont ainsi nées régulièrement ces 15 dernières années. 

Les chants d’ailleurs viennent cette année de pays très différents. Le Bénin sera représenté par le trio Teriba (« humilité » en Yoruba). Ces trois chanteuses  proposent des chants a capella au registre musical épuré, fusionnant chant traditionnel, d’inspiration Vodoun, et groove moderne. Un autre ensemble, Klapa Iskon, vient de Croatie. Les Klape sont des formations vocales a capella, essentiellement masculines, créés au 19e siècle en Dalmatie. Elles puisent leur répertoire dans le chant d’église du littoral croate et célèbrent en général l’amour, le vin, la patrie et la mer.  

Enfin cette année, nous explorerons aussi les territoires du Nord du continent européen, en accueillant la chaleur de l’ensemble Me Naiset. Les six femmes s’inspirent de la riche tradition de chant finno-ougrienne et  combinent leurs connaissances et leurs compétences pour restituer une musique vocale polyphonique, riche et pleine d’émotion, inventive et novatrice.

Programme :

Samedi 26 juillet
  • Atelier vocal Jardin neuf – Me Naiset-polyphonies finlandaises
  • Concert Voix de femmes Abbatiale, 20h30 – Trio Teriba-Bénin / Me Naiset-Finlande
Dimanche 27 juillet
  • Concert Voix d’hommes Abbatiale, 18h – Manglo-Haute-Bretagne / Klapa Iskon-Croatie

 Plus d’infos : Abbaye du relec – 29410 Plounéour-Ménez – tél. 02 98 78 05 97 – 

courriel : abbaye.relec@cdp29.fr 

Jusqu'au 2 novembre
Domaine de Trévarez

Le potager clos

trevarez

b-decouvâti en même temps que le château et les écuries, le potager clos prend sa place dans un ensemble plus vaste dédié à la production vivrière. A l’abri derrière ses murs, poussaient les légumes et les fruits que l’on servait à la table du château au début du 20e siècle. 

Divisé en quatre sections d’égale grandeur par des allées, le jardin est protégé au nord par la maison du jardinier ; en face, la grande serre adossée de 70 mètres de long bénéficie d’une très bonne orientation, tandis que les murs ouest et est, favorables à la culture en espalier, servaient de supports à des arbres fruitiers.  Dans les années 1960, il faut trois à quatre jardiniers pour entretenir le jardin. Une grande partie de la production est vendue aux alentours, parfois même jusqu’à Brest.

Cet espace intentionnellement soustrait à la vue des visiteurs depuis sa création, se dévoile aujourd’hui. L’ouverture et la redécouverte du plan d’origine sont la première étape du projet de valorisation du potager, pour lequel l’établissement Chemins du patrimoine en Finistère a décidé de prendre le temps de réfléchir à l’utilisation future des zones de culture. 

Depuis le 10 mai, il est à nouveau possible de redécouvrir les anciennes serres et de comprendre l’organisation de l’ancien verger et potager dont la vocation utilitaire les soustrayait à la vue du château.

Plus d’infos : Domaine de Trévarez 29520 Saint-Goazec – tél. 02 98 26 82 79 – courriel : domaine.trevarez@cdp29.fr

Du 31 mai au 1er janvier
Abbaye du Relec

Le jardin potager, du Moyen Âge à nos jours

TOMATES

A’Abbaye du Relec est connue pour son passé historique cistercien et son abbatiale du 12e siècle, pour la beauté de ses espaces verdoyants autour de l’étang, mais avez-vous imaginé qu’il puisse y avoir un potager ?

Et bien oui, comme toutes les abbayes, l’Abbaye du Relec disposait de plusieurs potagers. Et si nous connaissons mal ceux du Moyen Âge, nous savons qu’elle cultivait de vastes potagers-fruitiers bien organisés à la veille de la Révolution.

Aujourd’hui, pas de restitution à l’identique, mais la création d’un nouvel espace paysagé. Ici, c’est l’aspect sensoriel qui prime, même si l’exposition retrace l’évolution du potager du Moyen Âge à nos jours. Elaboré en lien avec la thématique « Cuisine et société » fil rouge des expositions  de Chemins du patrimoine en Finistère en 2014, il retrace l’évolution et la pratique du potager au fil des siècles et présente les légumes phares de l’alimentation à chaque époque. Connaissez-vous la mongette ? Savez-vous comment était consommé l’artichaut à la Renaissance ? Imaginiez-vous que la pomme de terre n’existait pas au Moyen Âge ? 

La centaine de variétés, potagères et condimentaires, est à découvrir de juin à novembre, pendant deux ans. Une visite accompagnée surprenante ainsi que des activités autour du jardinage et de la cuisine des légumes sont proposées tout au long de l’été et à l’automne, et en boutique on peut se procurer des graines ou des ouvrages spécifiques autour du potager.

Plus d’infos : Abbaye du relec – 29410 Plounéour-Ménez – tél. 02 98 78 05 97 – 

courriel : abbaye.relec@cdp29.fr

Programme des visites et animations : plus d’infos sur le site www.cdp29.fr
Jusqu'au 15 novembre
Château de Kerjean

Humeurs gourmandes

Faire bonne chère à la Renaissance

Ae Château de Kerjean fait tinter sa vaisselle le temps d’un banquet : des cuisines aux chambres d’apparat, l’exposition « Humeurs gourmandes » investit le château et son architecture avec  un parcours sur  l’alimentation à la Renaissance.

Véritable transition entre la table du Moyen Âge et celle du grand siècle, le repas de la Renaissance est marqué par la diffusion du livre imprimé et par l’humanisme, qui replace l’Homme au centre des réflexions diététiques. La découverte de territoires inconnus permet aussi  l’arrivée de nouveaux produits, parmi lesquels le dindon, emblème des grandes tables du 16e siècle. ! De l’imaginaire populaire aux bonnes manières, de la cuisine des gourmands aux tables des puissants, le parcours déroule une vision historique et gourmande de ce qui deviendra un patrimoine à part entière : les prémices de la gastronomie française.

Plus d’infos : Chemins du patrimoine  – tél. 02 98 69 93 69

Plus d’infos sur www.cdp29.fr