Compte épargne CO2.com

CO2.com, un compte qui rapporte

Lutter contre le réchauffement climatique est une responsabilité collégiale. L’entreprise 450 de Plouzané l’a bien compris et a créé le Compte épargne CO2 pour nous inciter à diminuer nos émissions de CO² tout en augmentant notre pouvoir d’achat.

On connaissait le compte épargne logement, le compte épargne temps. Il y a désormais le compte épargne CO². L’idée émane de Jean-Luc Baradat, un entrepreneur Finistérien qui a créé l’entreprise 450* : « A force d’entendre parler de réchauffement climatique, de bilan carbone, je me suis demandé s’il n’était pas possible de trouver une solution concrète pour inciter chacun d’entre nous à limiter nos émissions de CO². Or, depuis la signature du protocole de Kyoto, le CO² est devenu une matière première monnayable, dont les émissions sont parfaitement quantifiables. »

Fort de ces données, Jean-Luc Baradat a imaginé un site internet, agréé par l’Etat, qui permet à chaque citoyen de calculer ses émissions de CO², d’agir pour les diminuer et de gagner de l’argent  ou d’obtenir des avantages concrets.  

« La baisse de CO² est un impératif vital. En lui donnant de la valeur, cela peut inciter les gens à agir » explique le dirigeant. Mis en ligne fin 2013, le site compte déjà près de 1600 utilisateurs.

Jean-Paul Bertholom, un retraité de Clohars-Fouesnant fait partie de ceux là. Il s’est inscrit sur le site en 2013 alors qu’il avait un projet de rénovation de sa maison : « J’étais à la recherche de financements pour l’achat d’un insert neuf et pour l’isolation de ma maison. Je me suis inscrit, car je suis convaincu de la nécessité d’agir. Le fait de pouvoir gagner un peu d’argent était un plus, non négligeable. Au total, avec mes travaux, j’ai économisé près de 2 000 tonnes de CO² que j’ai revendues à une entreprise finistérienne. » 

Compte épargne CO2, mode d’emploi

Comment cela fonctionne-t-il ?

Vous allez sur le site www.compteepargneco2.com

Avant de créer un compte, gratuitement, vous pouvez en trois minutes savoir quelle quantité de CO² vous émettez en répondant aux questions concernant votre habitation (moyen de chauffage, travaux d’isolation…) et vos déplacements (véhicule, moyen de transport, covoiturage…). 

Une fois inscrit, il vous est demandé de fournir des justificatifs (factures, preuves d’achat…) pour pouvoir créditer éventuellement votre compte de kilos CO². Si vos émissions sont importantes, des conseils vous sont promulgués pour les diminuer (changer sa chaudière au fuel pour un poêle à bois, faire du covoiturage, acquérir un véhicule électrique…) Sachez qu’à l’ouverture d’un compte, le Conseil général du Finistère, le Conseil Régional de Bretagne, les Villes de Brest et de Quimper, ainsi que les entreprises Crédit Mutuel de Bretagne, Europcar, SILL, Transalliance, le Télégramme, Trécobat et Combiwest vous offrent 400 kg CO². 

A quoi me servent mes kilos CO² ?

Les kilos CO² que vous recevez sont ceux que vous avez économisé. Pour vous encourager et vous remercier de ce que vous faites pour la planète, vous pouvez dépenser vos kilos CO² comme une monnaie… pleine de sens. Un certain nombre de partenaires vous proposent de payer une partie de vos achats avec vos kilos CO². Vous pouvez aussi les revendre à des entreprises ou à des parlementaires qui vous les achètent pour compenser une partie de leurs émissions. Ainsi vous augmentez votre pouvoir d’achat.

* Le nom de l’entreprise fait référence à la recommandation du GIEC (Groupe international des experts sur le climat) qui indique de ne pas dépasser 450 ppm (parties par million) de CO² dans l’atmosphère pour limiter l’augmentation de la température à 2°C. Au delà, le risque d’un changement climatique irréversible avec des impacts considérables sur l’activité humaine devient très important.

Compte épargne CO2

guillemetLa baisse de CO² est un impératif vital.
En lui donnant de la valeur,
cela peut inciter les gens à agirguillemet