Arts vivants

Le Finistère, terre d’accueil des artistes

Le Conseil général soutient le domaine des arts vivants en accompagnant la création artistique, la diffusion des spectacles, la médiation culturelle et les pratiques en amateur. Le Département encourage les projets des partenaires culturels associatifs ou publics, par l’attribution d’aides financières. Celles-ci sont complétées par les missions de conseil et d’accompagnement des structures à vocation départementale, telles Musiques et Danses en Finistère, Très Tôt Théâtre, la Maison du théâtre, les fédérations de musiques et danses traditionnelles …

Sous la responsabilité de Solange Creignou, conseillère générale déléguée à la culture, le Département soutient plus de 50 lieux de diffusion, des scènes nationales aux structures de proximité. L’accent est mis sur la médiation culturelle qui met en liens artistes et population et permet aux spectateurs de devenir acteurs et non plus seulement consommateurs. « Jusqu’en 2011, le Conseil général soutenait les lieux de diffusion uniquement en fonction de leur programmation artistique. Depuis 2012, les actions de médiation peuvent être soutenues jusqu’à hauteur de 50% », explique Florence Magnanon, responsable par Intérim du service Arts et Territoires. Une nouvelle orientation qui invite les lieux de diffusion à améliorer l’accès de tous à la culture.

L’aide à la création artistique est également prioritaire. Le Conseil général a signé une convention d’objectifs pluriannuelle avec six compagnies finistériennes, parmi lesquelles l’emblématique Ensemble Matheus, et soutient environ les créations d’environ 15 équipes artistiques chaque année, dans toutes les esthétiques. Les festivals sontaussi soutenus. Une quarantaine d’entre eux, pour la majorité musicaux, bénéficient du soutien du Conseil général. En tête, quelques locomotives : Le Cornouaille (Quimper), Kann Al Loar (Landerneau), Astropolis (Brest), Panorama (Morlaix), Atlantique Jazz festival (Brest et département), Les Rias (Pays de Quimperlé), Théâtre A Tout Age (Quimper et département)… Quelle que soit leur taille, ils constituent un vecteur de développement économique, d’animation territoriale et d’attractivité touristique. 

La mise en œuvre du Schéma départemental des enseignements artistiques s’inscrit dans la démarche de développement culturel territorial

Le soutien aux pratiques amateurs, aux enseignements artistiques et aux musiques actuelles complète le dispositif. « Nous finançons des structures ressources, comme la Maison du Théâtre à Brest », précise Florence Magnanon. « Notre rôle est d’accompagner les pratiques en amont avec la volonté de tirer toujours vers le haut en termes de formation, de synergies et de projets communs ». Dans la continuité de sa politique départementale initiée dès 2001 en faveur de l’enseignement musical et chorégraphique spécialisé, le Conseil général a adopté en janvier 2009 un Schéma départemental de développement des enseignements artistiques, conformément à la loi d’août 2004. « Nous avons trois principales ambitions : accroître la cohérence et la complémentarité des offres d’enseignement artistiques sur le territoire départemental, dynamiser le secteur et fédérer l’ensemble des acteurs », soulignait alors le Président du Conseil général, Pierre Maille.

Cette vision reste d’actualité. La mise en œuvre du Schéma départemental des enseignements artistiques s’inscrit dans la démarche de développement culturel territorial : favoriser la concertation entre élus, professionnels, dirigeants associatifs et citoyens sur les territoires, conseiller les écoles de musiques et danses, poursuivre le développement des interventions musicales en milieu scolaire, rendre accessible l’enseignement musical et chorégraphique aux personnes handicapées, consolider la formation professionnelle… Parallèlement le Schéma d’orientation des lieux de musiques actuelles (SOLIMA), également coordonné par Musiques et Danses en Finistère, a pour but de répondre à une volonté partagée des collectivités et des acteurs de travailler à la co-construction des politiques culturelles dans ce domaine précis. 

Plus d’infos : www.cg29.fr – www.md29.org