Circulations douces

Randonnée : plaisir garanti, prudence requise

Le Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée est une compétence obligatoire du Conseil général. Le PDIPR, adopté en 1990 puis modifié en 2000, est réalisé et actualisé en partenariat avec les fédérations d’usagers, les communes et intercommunalités et les services de l’Etat pour la SPPL (servitude de passage des piétons sur le littoral).

6000 kilomètres d’itinéraires accessibles aux marcheurs, vététistes et cavaliers, ont été recensés dans le Finistère. Actuellement, 3500 kmont été inscrits au PDIPR, ce qui est un gage de qualité et de pérennité. Ces chemins sont ouverts au publicsous réserve des restrictions qui sont actuellement rendues nécessaires par les évènements climatiques violents et répétés ayant provoqué cet hiver d’importants dégâts sur le sentier côtier (lire ci-dessous). La mise en œuvre progressive du PDIPR répond à trois critères principaux : qualité, sécurité et continuité. La charte de qualité des randonnées en Finistère, destinée aux collectivités et associations, constitue un référentiel commun en termes de balisage et signalétique, accessibilité aux personnes à mobilité réduite, cohabitation des usages…

Le Conseil général du Finistère accompagne financièrement les collectivités, les Pays touristiques et les associations agissant à l’échelle du département dans plusieurs domaines (création d’itinéraires, acquisitions foncières, mises aux normes, études, guides de randonnée, etc.).

Vigilance sur le sentier côtier suite aux tempêtes hivernales

Les tempêtes successives de cet hiver ont fait d’importants dégâts sur notre littoral avec plus d’une centaine d’éboulements majeurs recensés sur le sentier côtier finistérien. 

Sur la plupart des secteurs, des déviations ont été mises en place par les communes, les communautés de communes ou les bénévoles de la Fédération française de randonnée pédestre. Les promeneurs sont invités à emprunter ces déviations, en étant vigilant lorsqu’elles passent par des routes circulées.

Pour votre sécurité, il est rappelé qu’il est interdit d’emprunter les sections barrées, généralement pour cause d’effondrements visibles ou non depuis le sentier.