Se loger

Optimiser les performances énergétiques des immeubles et des maisons, aider les plus fragiles à accéder à un habitat décent, soutenir la construction neuve de logements sociaux… Les missions et les actions du Conseil général en termes de politique du logement sont multiples. Tour d’horizon en quelques exemples récents. 

Aider à l’amélioration de l’habitat

« Je suis vraiment bien, maintenant ! » se réjouit Madame Le Page. Après des opérations aux épaules, cette octogénaire avait besoin d’adapter son logement pour continuer à y vivre seule. Elle découvre alors les dispositifs d’aides de l’ANAH, l’agence nationale de l’habitat. Grâce à l’OPAH* en cours sur  Douarnenez Communauté, un conseiller habitat l’accompagne dans ses démarches. 

« Le Conseil général soutient les constructions neuves de H.L.M.** mais il a aussi une délégation de l’ANAH pour attribuer des aides pour l’amélioration de l’habitat ancien. Elles sont destinées aux propriétaires occupant des logements de plus de 15 ans. La priorité étant mise sur les travaux lourds de rénovation ou d’amélioration énergétique, et les adaptations au handicap et au vieillissement », précise Marie-Pierre Croguennoc, chargée de la mission habitat privé du Conseil  général.

Dans ce cadre, Madame Le Page a bénéficié de la visite d’un ergothérapeute et d’un diagnostic énergétique. Sa salle de bain a été entièrement refaite (douche avec siège et carrelage antidérapant). Le double vitrage et une nouvelle chaudière lui ont permis des gains énergétiques de 30 %. Grâce aux aides de l’ANAH et de Douarnenez Communauté, les travaux ont été financés à plus de 60 %. « Jamais nous n’aurions pu les faire sans cette aide » précise son fils.

* Opération programmée d’amélioration de l’habitat

** Habitat à loyer modéré

Proposer des logements publics de qualité

« Le cœur de notre action pour l’habitat public, c’est la construction de logements sociaux adaptés aux besoins et aux territoires et la requalification technique et énergétique des logements sociaux existants, avec un objectif de maîtrise des loyers et des charges », précise Jean-Christophe Crenn, responsable de l’offre de logement et de qualité au Conseil  général. Ces actions sont coordonnées avec celles menées en faveur de l’habitat privé et celles apportées aux ménages, notamment dans le cadre du Fonds de solidarité pour le logement.

Pour mettre en œuvre ses actions, la collectivité intervient de diverses manières. Elle attribue des subventions aux organismes H.L.M.* pour financer les constructions et l’amélioration des logements sur tout le territoire finistérien. Elle contractualise aussi des financements importants avec les intercommunalités dans le cadre de projets d’aménagement locaux.

C’est le cas par exemple sur le territoire de Concarneau Cornouaille Agglomération où 2,5 M€ ont été accordés pour réhabiliter le quartier d’habitat social de Kerandon à Concarneau (684 logements). 

* Comme Habitat 29, BMO habitat, OPAC de Cornouaille, Aiguillon Habitat, Armoric Habitat…

Fonds de solidarité pour le logement pour aider les ménages modestes

Le Conseil général accompagne les ménages aux revenus modestes à accéder et se maintenir dans un logement. L’un des outils de cette politique est le Fonds de solidarité pour le logement (FSL). Décryptage avec Delphine Merour, en charge de ce dossier. 

« Le FSL permet l’accès et le maintien dans un logement de personnes défavorisées. Il comprend plusieurs aspects : des aides financières pour accéder à un logement et y rester, et une proposition d’accompagnement avec un travailleur social. Le troisième volet concerne l’aide à la gestion locative pour les ménages en difficulté. Nous finançons pour cela 8 structures, associations ou CCAS*, qui proposent un accompagnement personnalisé. Environ 1000 ménages par an sont concernés », explique-t-elle. 

La lutte contre la précarité énergétique est aussi devenue une priorité. Un partenariat entre le Conseil général et les agences locales de l’énergie a été mis en place dès 2007. Pour des ménages ayant des difficultés récurrentes à payer leurs factures, des visites eau-énergie à domicile sont proposées. Le comportement des habitants, les équipements et le bâti sont analysés pour faire des préconisations. Des aides sont ensuite possibles, en fonction des besoins. 

En 2013, quelques 9800 aides ont accordées sur le Finistère au titre du FSL, contre 8021 en 2012. 80 visites eau-énergie ont été organisées.

* Centre communal d’action sociale

Le formulaire de demande d’aide peut être retiré auprès d’un Centre départemental d’action sociale (CDAS) ou téléchargé sur le site www.cg29.fr

Kerandon à Concarneau

Mme PAGE et son fils

Madame Le Page. Après des opérations aux épaules, cette octogénaire avait besoin d’adapter son logement pour continuer à y vivre seule.