100 millions d’euros consacrés aux politiques enfance, famille et jeunesse en 2014

Marc LABBEY Marc LABBEY

Vice-président du Conseil général, Président de la Commission Enfance, Famille, Jeunesse

Comment se décline la politique Enfance et Famille du Conseil général ?

Le Conseil général met en œuvre des politiques de protection maternelle et infantile, accompagne les parents dans leurs difficultés éducatives, familiales, la protection de l’enfance maltraitée et en danger, ou encore la planification et l’éducation familiale. 

100 millions d’euros ont été consacrés à ces politiques en 2014.

Dans le domaine de la petite enfance, les évolutions des modes de vie ont rendu encore plus saillante la recherche de solutions pour le mode de garde des enfants. Le Conseil général soutient, à hauteur de 3 millions d’euros, le développement des structures d’accueil de la petite enfance au cœur des territoires finistériens, pour permettre à chaque famille finistérienne de trouver le mode d’accueil de son choix. 

Dans le secteur de l’enfance, la loi réformant la protection de l’enfance du 5 mars 2007, a mis l’accent sur la nécessité de développer la prévention. Elle a placé le Conseil général comme chef de file de cette politique. Celui-ci a piloté la mise en place d’une coordination des dispositifs sur le département en lien avec les services de l’Etat, l’enseignement public et privé, la justice, le secteur associatif et les services sociaux spécialisés. L’objectif poursuivi est de prévenir le plus en amont possible les risques de mise en danger de l’enfant tout en assurant l’équilibre entre les droits de l’enfant et l’autorité parentale, la prévention et la protection de l’enfant.

Parfois, dans l’intérêt de l’enfant, le placement en établissement ou en famille d’accueil est une nécessité. Aujourd’hui, 1 900 enfants sont confiés au Conseil général qui a fait le choix de privilégier l’accueil familial. Ainsi, 70 % des jeunes confiés à l’aide sociale à l’enfance sont accueillis par les 760 assistants familiaux du Conseil général.