Kaïros : de la course au large aux biocomposites

i-jaunel y a 8 ans, Kaïros, l’entreprise du skipper Roland Jourdain, voyait le jour. En parallèle de l’activité de course au large, la branche dédiée aux biocomposites s’est épanouie. Quant aux locaux de Concarneau*, ils attirent aujourd’hui une génération de jeunes entrepreneurs dans le secteur du nautisme…

« Nous avons commencé à nous intéresser aux biocomposites en 2008, par passion. Nous n’imaginions pas forcément cela comme une création d’activité. Aujourd’hui, nous avons un bureau d’étude. Nous faisons de la conception. Et nous avons une production de prototypes et de préséries », détaille Roland Jourdain, coureur au large et gérant de Kaïros. Positionnée entre la recherche fondamentale et l’industrie, la branche biocomposite de l’entreprise accompagne les industriels de tous secteurs désireux d’intégrer dans leurs réalisations des bio matériaux. Une niche dans ce secteur.

Si les applications nautiques sont les plus médiatisées, les recherches de Kaïros ne concernent pas que le secteur naval. L’objectif est de trouver des matériaux pour remplacer le plastique. Qu’il s’agisse de mobilier, d’affichage publicitaire (PLV) ou encore de pales d’éoliennes. « La mer est en revanche un excellent banc d’essai pour la terre. Car les matériaux sont éprouvés » précise Roland Jourdain. 

Les premiers essais sont réalisés sur des planches de SUP (Stand Up Paddle). Mais le projet Gwalaz est réellement le « poisson pilote » de la démarche. Premier bateau de navigation réalisé avec des biocomposites, il navigue depuis un an et demi. « Nous avons le recul qui permet de montrer que ça marche ! On peut observer son vieillissement et valider des technologies », explique Roland Jourdain. Gwalaz a été éco-conçu à partir de fibre de lin, de liège, de balsa, et de résine partiellement bio-sourcée. Trois jeunes surfeurs finistériens, Ronan Gladu, Aurélien Jacob et Ewenn Le Goff, ont ensuite testé le trimaran innovant. En Bretagne d’abord, puis aux Îles Salomon. Une aventure à voir ou revoir sur le site lostintheswell.com.

La course au large, ADN de Kaïros

Cette complicité avec la jeune génération semble aujourd’hui être l’une des marques de fabrique de Kaïros. « Il y a un phénomène amusant qui s’est produit, » raconte Sophie Vercelletto, co-gérante de la société. « De jeunes entrepreneurs nous ont demandés de louer des bureaux dans nos locaux, pour développer des projets innovants liés au nautisme. Nous sommes devenus une sorte de pépinière ! », s’enthousiasme-t-elle. D’autant plus que Kaïros peut ensuite proposer à ces entrepreneurs un bureau d’étude, un atelier, mais aussi une cantine avec des produits locaux et de saison, qui réunit la troupe !

S’il est un peu plus en retrait depuis 2012**, le volet course au large compose toujours l’ADN de Kaïros. Skippers et bateaux sont régulièrement de passage. Comme le Figaro de Martin Le Pape***, en chantier d’hiver. Quant à Roland Jourdain, il est en recherche active de financement pour le prochain Vendée Globe 2016. Avis aux amateurs !

Le Fonds Explore a 1 an

« Via les projets biocomposites et le milieu de la voile, on nous racontait plein de belles aventures. Elles me rappelaient mes débuts dans la course au large. Quand on n’en vivait pas et qu’on bricolait dans le fond de nos hangars… On a eu envie de soutenir des projets aussi innovants que ce que l’on faisait à l’époque, » explique avec passion Roland Jourdain. Explore, le Fonds Roland Jourdain pour les nouveaux explorateurs, est né ainsi, il y a un an.

Si Kaïros a financé sa création, le Fonds fonctionne à présent grâce à une quinzaine de donateurs privés. Cinq projets en bénéficient, avec pour point commun des explorations scientifiques et technologiques pour répondre aux enjeux environnementaux actuels. « Gold of Bengal, Nomade des mers, Under the pole, Va’a Motu et Combios sont des projets à faibles moyens. L’idée est de les porter, de les pousser, de les mettre en réseau. Au-delà des financements, nous proposons un accueil, des conseils, une préparation… » détaille Sophie Vercelletto. 

exergue-jaune1

Nous avons le recul qui permet de montrer que ça marche !

exergue-jaune2

kairos roland jourdain

Plus d’infos : www.explore-jourdain.com