PRÉSERVER LES SOLIDARITÉS

Les moyens consacrés à l’accompagnement des personnes âgées et des personnes handicapées connaîtront une hausse importante en 2015. Il s’agit des dépenses pour l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) en établissement, des prestations de compensation du handicap (PCH) et d’hébergement.

Élaborer un 4e schéma « Bien vieillir en Finistère »

Le Conseil général du Finistère consacrera plus de 112 millions d’euros en 2015 aux politiques d’accompagnement et de prise en charge des personnes âgées dépendantes. Cela représente plus de 10% de son budget. Ces politiques se déclinent à travers le schéma « Bien vieillir en Finistère », dont la 4e édition (2015-2020) sera mise en œuvre cette année.

Avant d’élaborer son 4e schéma « Bien vieillir en Finistère » (2015-2020), le Conseil général a souhaité faire évaluer sa démarche. Avec un double objectif : tirer les enseignements sur l’application du précédent schéma et formuler des propositions pour le futur.

Composé de représentants d’usagers, d’associations, de partenaires et de membres du Conseil général (élus et services), le comité d’évaluation a permis de croiser regards extérieurs et expertise interne. Pour le 4e schéma « Bien vieillir », trois axes ont travail ont été retenus : inscrire la personne âgée dans son environnement, accompagner les personnes en perte d’autonomie et enfin coordonner et fluidifier le parcours des personnes âgées. 

La revalorisation du plafond de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) et le soutien aux aidants, sont aussi des mesures phares inscrites au budget 2015.

Favoriser les projets de vie des personnes handicapées

Le budget du Conseil général en faveur des personnes handicapées est de 138,3 millions d’euros. Le 4e schéma « Vivre ensemble » (2013-2018) structure cette politique, à travers cinq orientations : faciliter les démarches des personnes handicapées, les accompagner vers l’autonomie et la vie à domicile, accompagner leur vieillissement, améliorer les réponses de proximité en établissement et développer leur intégration à la vie sociale.

Le schéma prévoit 385 places supplémentaires pour accueillir les personnes handicapées d’ici 2018. L’offre déjà existante sera complétée en 2015, avec 149 places en foyer de vie.

Pour faciliter les démarches des personnes handicapées, un premier accueil dans un CDAS* ou un CLIC**, plus proche du lieu de vie, est proposé. Il permet le dépôt des dossiers destinés à la Maison départementale des personnes handicapées. Cette expérimentation, mise en place au printemps 2014, pourra être généralisée en 2015.

Dernier volet de cette politique : la PCH***, destinée à la réalisation de projets de vie. Le nombre d’adultes bénéficiaires continue d’augmenter (2008, en septembre 2014). En 2015, l’hypothèse de progression est de 15 personnes supplémentaires par mois.