COP21 : les applications concrètes dans le Finistère

du 30 novembre au 11 décembre, la France a accueilli et présidé la COP21, 21e conférence des Nations unies sur le changement climatique.

Son objectif : aboutir à un accord « permettant de lutter efficacement contre le dérèglement climatique et d’impulser la transition vers des sociétés et des économies résilientes et sobres en carbone. » Cette conférence s’appuie notamment sur les travaux du GIEC* qui préconise un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40 à 70 % d’ici 2050. Chaque pays met en œuvre des actions concrètes sur son territoire pour atteindre cet objectif. Depuis 2010, la France oblige les collectivités de plus de 50 000 habitants à adopter un Plan climat-énergie territorial (PCET). Le Conseil départemental du Finistère est l’un des premiers à avoir mis en place le sien, dès 2009.

Dans son 2e PCET (2014-2018), le Finistère a procédé à un état des lieux d’améliorations possibles avant de se focaliser sur trois objectifs : réduire de 20% les émissions des gaz à effet de serre, réaliser 20% d’économies d’énergie et développer les énergies renouvelables de 20%. Ces objectifs se déclinent en actions concrètes, qui sont déjà en marche.

L’incitation à utiliser les transports collectifs, avec un réseau départemental de bus à un tarif unique, et le financement de 55 aires de co-voiturage, contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre. L’aide au diagnostic énergétique, à la construction ou à la réhabilitation de bâtiments publics BBC ou THQE/HQE ont permis depuis 2009 une réduction des consommations d’énergie de 308 GWh**. Quant aux énergies renouvelables, trois grands projets ont déjà été soutenus par le Département : l’hydrolienne Sabella D10, le Coat Bro Montroulez produisant des plaquettes de bois-énergie ou encore l’unité de méthanisation du Gaec du Millier. Entre octobre et décembre 2015, de multiples initiatives citoyennes, comme les Simul’ONU, ont également reçu le soutien du Conseil départemental.

 

guillemet un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40 à 70 % d’ici 2050guillemet

Cop 21 dans le Finistère