Finistère Olympique 2016

Soutenez les athlètes finistériens

i-bleu
ls étaient douze finistériens et finistériennes à pouvoir prétendre  participer aux J.O de Rio en août prochain. A l’heure où nous publions ces lignes, ils sont six à être officiellement sélectionnés et une qui peut encore l’être. Ces six là font des rêves de podium et ils en sont capables. Plus que jamais, le Département les accompagne dans leur parcours sportif et invite tous les Finistériens et Finistérien(ne)s à en faire autant.

page15lecointre

Voile

Camille Lecointre, une détermination à toute épreuve

e-bleun allant à Rio, Camille Lecointre n’a pas l’intention de faire de la figuration. Associée à la Marseillaise Hélène Defrance en 470, elle espère faire oublier sa 4e place aux J.O. de Londres.

Cette détermination, elle la cultive depuis sa plus tendre enfance. C’est au Havre qu’elle débute la voile alors qu’elle n’a que 7 ans. A 16 ans elle vient à Brest pour intégrer la section sport-étude. Pendant trois ans elle navigue en 420 (dériveur double) puis passe en 470 à 19 ans. Les résultats suivent et le rêve de participer aux J.O. prend forme.

Depuis, elle ne cesse de progresser. La troisième place du duo au Championnat du Monde 2015, leur deuxième place au Championnat d’Europe et surtout leur titre de championnes du monde 2016 en 470 sont de bon augure pour la suite.

Elle sait en tout cas qu’elle peut compter sur le soutien des Finistériens, appréciant au passage l’aide financière que lui apporte le Département. « La voile est un sport qui nécessite beaucoup de matériel et cette aide me permet d’en acheter une partie », conclut-elle.  

Jourdren

Voile paralympique

Bruno Jourdren, la force de l’expérience

Cela fait près de 50 ans que Bruno Joudren navigue, en Optimist, Class 8, monocoque 60 pieds,  multicoque…

« Je crois que j’ai navigué sur tout ce qui ressemble à un voilier », sourit le Carantécois. Pour ce qui est des titres, il y a longtemps qu’il ne les compte plus. De ses premières régates dans la baie de Morlaix aux championnats du monde, en passant par sa victoire dans la transat en double AG2R en 1998 et ses nombreuses participations dans les courses au large au côté de Bernard Stamm, Jean Le Cam ou Kito de Pavant, rien ne l’arrête, même les aléas de la vie. à 18 ans un accident de moto lui a fait perdre l’usage de son bras. Tenace et volontaire, il est revenu sur l’eau deux ans après.

En septembre, avec ses deux coéquipiers Eric Flageul et Nicolas Vimont, il ira à Rio pour décrocher l’or aux Jeux paralympiques en catégorie Sonar. Le précieux métal lui a échappé à Pékin et à Londres. Leurs chances sont grandes. Depuis huit ans, le trio enchaîne les victoires. Mais Bruno Jourdren sait que la partie n’est jamais gagné d’avance : « La rade de Rio est un terrain de jeu complexe où il faut jongler avec le vent et les courants changeants ».

« Si nous pouvions rapporter l’or, ne serait-ce que pour remercier le Département du Finistère pour la confiance qu’il m’accorde depuis de nombreuses années », conclut-il reconnaissant.

Les sélectionnés pour Rio

Virginie Cueff, cyclisme sur piste

Camille Lecointre, dériveur double 470 avec Hélène Defrance

Marie Riou, catamaran double nacra 17 avec Billy Besson

Bruno Jourdren, voile sonar, paralympique avec Eric Flageul et Nicolas Vimont

Léa Jamelot, kayak 4 places course en ligne avec Amandine Lhote, Sarah Troël et Gabrielle Tuleu

Katell alençon, cyclisme paralympique

En attente de sélection

Aude Biannic, cyclisme sur route

Un site Internet pour soutenir nos athlètes

Dès ce mois de juin, il est possible de soutenir les athlètes sélectionnés aux J.O. grâce au site Internet « Finistère Olympique 2016 » réalisé par le Département et ses partenaires (CDOS29, NEF, DDCS).

Sur ce site, vous pouvez découvrir les visages des sportifs et leurs actualités. Vous pouvez aussi leur apporter votre soutien en leur envoyant un message sur les réseaux sociaux par le hastag #FinistereOlympique et participer à un jeu-concours qui vous vous permettra de gagner des goodies et une journée exceptionnelle au Pôle France à Brest, le centre d’entraînement de haut niveau.

Alors, tous à vos claviers !  www.finistereolympique2016.com