La revitalisation des centres-bourgs

Un soutien fort du Département

Pour  redonner de l’attractivité aux centres-bourgs des communes rurales, le Département du Finistère s’engage en soutenant le maintien des commerces et en accompagnant les collectivités dans les travaux.

Avant l’ouverture du bar-épicerie l’Oasis, Plouégat-Moysan était une petite commune rurale assoupie. Aujourd’hui, grâce au dynamisme de la gérante du commerce et à un projet de réaménagement du cœur du bourg, le village a retrouvé le sourire.

Beaucoup de communes rurales sont confrontées aux mêmes problèmes : fermetures de commerces, vacances de logement, vieillissement de la population… un vrai casse-tête pour des élus qui ont souvent la volonté d’avoir une commune vivante et dynamique.

Pour le Conseil départemental du Finistère, la redynamisation des centres-bourgs est une priorité. Depuis de nombreuses années, il
soutient la création, la reprise et la modernisation de commerces de proximité et de certaines activités artisanales dans les communes de moins de 3500 habitants. Il accompagne également les communes, 34 à ce jour, (volet étude et volet opérationnel) dans ses travaux d’aménagement de centre-bourg par le biais d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI). Objectifs : conforter l’offre commerciale de proximité, mais aussi créer des lieux de vie, d’échanges et de services à la population en particulier pour les personnes âgées ayant une mobilité réduite.

Ainsi, ces trois dernières années (2013-2015), le Département a octroyé une aide à 87 projets de commerces alimentaires de première nécessité (boulangerie, boucherie, multiservices alimentaires…), 21 projets de commerces de proximité (restaurant, magasin de fleurs, librairie, produits du terroir…) et 27 projets d’artisanat de services (garage, coiffure, pressing…).

Plouégat-Moysan revit grâce à son bar-épicerie

Depuis cinq ans, Sabine Marrault tient l’Oasis, l’unique bar-épicerie de Plouégat-Moysan, petite bourgade de 670 âmes* du Pays de Morlaix.

Les Plouégatais, mais aussi les habitants de petites communes alentour apprécient. Ils viennent 6j/7 y faire leurs courses d’appoint,
chercher le journal, le pain ou des bouteilles de gaz, boire un verre, soutenir l’équipe locale de foot… Certains font même appel à elle pour livrer leurs achats. Le petit plus de la patronne : un sourire et une
disponibilité à toute épreuve !

« Il faut être à l’écoute de la clientèle et offrir un maximum de services pour les fidéliser. Pour tenir un tel commerce, il faut avoir de l’ambition, ne pas avoir peur de travailler beaucoup, aimer ce que l’on fait et avoir le sens du contact. Ici, je connais tous les clients et l’ambiance y est familiale, » précise la jeune femme.

Avec le temps, le commerce de Sabine est devenu un vrai lieu de lien social dans le bourg, ce que les élus plouégatais appelaient de leurs vœux il y a cinq ans quand ils ont décidé de recréer le cœur du village.

« La commune qui est propriétaire des murs me soutient. Elle m’a notamment vendu la licence IV, qu’elle avait acquise de l’ancien commerce, pour un euro symbolique. J’ai également obtenu une aide de 4000 € du Département, » apprécie-t-elle.

Son implication et sa réussite lui ont valu une récompense aux « Espoirs de l’économie » 2015 délivrée par les CCI du Finistère et le Conseil
départemental.

Aujourd’hui, elle rêve de pouvoir embaucher quelqu’un pour la soulager un peu. « Si je pouvais obtenir une licence de tabac et une autre de taxi… » espère-t-elle.

*Source Insee, population en 2013

guillemet1

La commune qui est propriétaire des murs me soutient. J’ai également obtenu une aide de 4 000  € du Département

guillemet2

sabine moreau au bar l'oasis de plouegat moisan

Contact : 02 98 68 02 79