Un projet concerté avec les habitants

Encouragé par la loi NOTRe*, le Conseil départemental a souhaité associer citoyens et partenaires à l’élaboration du projet départemental pour la période 2016-2021. Cette démarche participative a consisté notamment à utiliser divers modes de consultations adaptés aux thématiques abordées. Entre janvier et juin 2016, questionnaires, plate-forme web, auditions de grands témoins, débats citoyens, tables rondes ont été mis en place pour recueillir les points de vue de tous les Finistérien.ne.s et les intégrer dans l’élaboration du projet départemental. Cette volonté de participation sera constante durant toute la mise en œuvre du projet. Panorama des divers modes de consultation proposés.

160 agents départementaux répartis dans 10 groupes de travail

Parce que les agents du Conseil départemental sont aussi des Finistériens, ils ont été les premiers à être consultés. En janvier et février, 160 d’entre eux se sont inscrits à l’un des dix groupes de travail thématiques proposés par la collectivité. Une réunion d’échange interne a également été organisée entre les élu.e.s et les agents. Aujourd’hui, près de 200 agents continuent de se réunir pour organiser le plan d’actions du projet, présenté lors de la séance plénière du Conseil départemental les 14 et 15 décembre prochain.

3500 réponses aux questionnaires mis en ligne

C’est ensuite l’ensemble des Finistérien.ne.s qui a pu participer à cette consultation citoyenne. Du 7 mars au 7 avril, une plateforme numérique a été activée. Elle a enregistré plus de 8 500 vues. Près de 3 500 réponses et contributions libres ont été déposées sur les différents volets du questionnaire en ligne associé à cette plateforme. Par leurs réponses, les Finistérien.ne.s disent, par exemple, leur souhait de voir renforcées les interventions du Conseil départemental en faveur de l’insertion et de l’accès à l’emploi (76 %). Ils indiquent que, selon eux, l’attractivité du département est liée à la qualité de l’environnement et des paysages (74 %), et expriment leur volonté de voir la collectivité favoriser l’émergence de projets collectifs locaux (85 %).

8 débats citoyens rassemblant 300 personnes

Deuxième volet consultatif à destination des Finistériens : 8 débats citoyens ont été organisés simultanément le 22 mars. Près de 300 participants, réunis dans 8 sites différents du territoire, ont pu exprimer les idées et leurs attentes aux élu.e.s qui animaient ces rencontres.

75 personnalités finistériennes auditionnées

En mars et en avril, des « grands témoins » finistériens, acteurs de la vie économique, sociale, associative ou culturelle, ont témoigné de leur vision du territoire. Ils ont été conviés à des auditions individuelles ou à des tables rondes, pour apporter leur expertise dans de multiples domaines.

* Loi n° 2015-991 du 7 août 2015 sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République.