Le premier téléphérique urbain de France

Brest vient de se doter d’un nouveau mode de transport en commun, un téléphérique urbain* qui traverse la Penfeld pour rejoindre le nouveau quartier des Capucins.

A Medellin, Londres, New York… le téléphérique a depuis longtemps gagné ses lettres de noblesse.

Depuis novembre, Brest dispose de ce nouveau moyen de transport pour franchir la Penfeld et rendre accessible, depuis le bas de la rue de Siam, le nouveau quartier des Capucins et plus particulièrement les Ateliers, pôle culturel de création, de diffusion et d’innovation.

« Il y a plusieurs projets en réflexion à Toulouse, Orléans… pour un développement en mode urbain. Mais Brest est la première ville de France à le mettre en service », savoure Victor Antonio, directeur de la Mission tramway et téléphérique à Brest métropole. « Ce chantier a permis de faire évoluer la réglementation des téléphériques en milieu
urbain
 », rajoute-t-il.

Si son usage peut surprendre, il s’est pourtant très vite imposé au Maire de Brest : moins coûteux que les autres modes de franchissement, tout en restant relativement simple techniquement et plus respectueux de l’environnement.

Le résultat de cette réalisation est à la hauteur. Entièrement automatisé, il est parfaitement intégré au paysage. Il est également à la pointe de l’innovation, grâce à un nouveau type d’appareil qui permet aux deux cabines de soixante places de passer l’une au-dessus de l’autre, mais aussi grâce à un vitrage qui s’occulte pendant quelques secondes pour éviter les vues intrusives de quelques bâtiments situés en zone militaire.

Et au-delà de son aspect technique, le téléphérique brestois permet désormais à ses utilisateurs,  au cours des deux minutes de voyage, de prendre de la hauteur et d’admirer la ville, le château et la rade de Brest. Sans aucun doute un plus pour le tourisme !

+ d’infos sur www.brest.fr

* Une réalisation portée par la Ville et la métropole et soutenue par l’Europe, l’Etat, la Région et le Département.