Programme départemental d’insertion 2016-2021

Vers une réinsertion sociale et professionnelle

L

e Conseil départemental accompagne les publics en situation de précarité pour favoriser leur insertion sociale et professionnelle en prenant en compte tous les facteurs d’exclusion (isolement, accès à la santé, conditions de vie…).

Dans une démarche collective, associant partenaires publics, acteurs de l’insertion et des représentants des bénéficiaires du RSA, il vient d’élaborer son Programme départemental d’insertion (PDI) pour la période 2016 – 2021 autour de trois axes prioritaires : l’accès et le retour à l’emploi, l’accès aux droits et à l’autonomie, la coordination des acteurs et la communication.

« Notre souhait est de mobiliser toutes les énergies pour offrir des parcours d’insertion vers l’emploi adapté, favoriser l’autonomie des jeunes et renforcer l’accompagnement des Finistérien.ne.s dans le cadre d’une action sociale de proximité », précise Michaël Quernez, président de la commission insertion et économie du Conseil départemental

D-Hamonou-JL-RoudautDavid Hamonou représente les allocataires du RSA

« Quand les assistantes sociales de Landerneau m’ont proposé de représenter les bénéficiaires du RSA pour la mise en place du PDI, j’ai accepté avec la volonté d’y être actif », explique David Hamonou, Landernéen de 48 ans, allocataire du RSA à la suite d’un grave accident et de trois opérations lourdes. « J’ai commencé, il y a un an, par être représentant des bénéficiaires du RSA au sein du CDAS du Pays de Landerneau Crozon. Puis j’ai été invité par la Présidente du Département à une journée de présentation sur le PDI », apprécie-t-il.

Depuis plusieurs mois, il est de toutes les réunions, siégeant dans les trois groupes de travail qui se sont constitués autour des priorités du Plan départemental d’insertion. à chaque rencontre, il écoute, s’enrichit et s’étonne de redécouvrir des capacités qu’il croyait disparues. Quand il rentre chez lui il étudie les documents, s’informe et fait des recherches pour étayer ses arguments. « Je suis content d’apporter ma modeste pierre à l’édifice. être associé à cette démarche me donne le sentiment de ne plus être mis au ban de la société et d’être redevenu quelqu’un d’utile à la collectivité », se réjouit-il.

d’infos sur www.finistere.fr

Abi 29 et Inservet 29, un atelier de tri textile et une boutique pour retrouver confiance

Suite à un appel à projet de la DIRECCTE* et du Conseil départemental et en partenariat avec Brest métropole, Abi 29 a ouvert en novembre 2015 un atelier de tri textiles à Brest. En mai 2016, sur le même site, Inservet 29 a ouvert « Abi Shop » une belle boutique de 100 m² de vêtements d’occasion où, pour des prix dérisoires, tout le monde peut trouver son bonheur. Les deux structures sont liées par une même direction, mais chacune à son rôle, la collecte et le tri pour l’une, la vente pour l’autre.

Chaque jour, plusieurs tonnes de vêtements usagés, de chaussures et de maroquinerie arrivent, collectées dans les 420 containers que Abi 29 possède sur tout le Finistère. Il faut les trier. D’un côté les vêtements abîmés partiront au recyclage dans une entreprise d’insertion du Nord de la France qui les valorise en les transformant en isolant thermique. De l’autre, ceux en parfait état (environ 5 %)  pourront être mis en vente dans la boutique.

Pour effectuer le travail, Abi 29 et Inservet 29 embauchent en CDD des personnes en difficulté d’insertion professionnelle.

« Nous personnalisons l’accompagnement de chacun de nos salariés en travaillant avec eux pour lever les freins qui peuvent les empêcher d’aller vers l’emploi durable (savoirs de base, mobilité, santé…) et en leur proposant des formations », précise Sylvie L’Helguen, la directrice des deux structures.

d’infos sur www.abi29.fr

Abi Shop, rue de l’Eau blanche, ouvert du lundi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 19h