La charte « Respect Zone » pour lutter contre le harcèlement

Le collège Saint-Pol-Roux de Brest a adopté la charte « Respect Zone » pour lutter contre le harcèlement et le cyber-harcèlement à l’école.

« Le harcèlement et le cyber-harcèlement peuvent amener au suicide. Dans mon ancien collège, j’ai été harcelé et si je suis venu ici c’est parce que je savais qu’il y avait une prise en compte du harcèlement ». Les mots de cet élève de 4e du collège brestois résonnent dans la salle. Non loin de lui, une jeune fille témoigne des mêmes faits. Les autres jeunes réunis là les écoutent avec attention et bienveillance. « Le harcèlement a toujours existé, mais avec les réseaux sociaux  s’est développée la banalisation des insultes et de la cyberviolence », explique Sylvie Hamon, principale du collège Saint-Pol-Roux de Brest

En 2015, elle a découvert la charte « Respect Zone », créée par un avocat parisien dont le principe est simple :  publier des contenus qui ne dénient pas les droits et libertés fondamentales des autres individus à la fois dans l’espace numérique et dans l’espace public. « Nous sommes le premier collège de France à avoir signé cette charte. Nous l’avons fait avec les jeunes car tout l’enjeu est qu’ils s’engagent », confie la principale.

Dans les faits, leur implication se traduit par la nomination d’ambassadeurs, une trentaine dans cet établissement d’environ 300 élèves. Leur rôle, alerter de ce qu’est le harcèlement et être un relais d’information quand ils constatent des faits. Ils organisent des rencontres avec les élèves, participent à des conférences, réalisent des supports sur le sujet, rencontrent des journalistes, des personnalités politiques… Pour tous les ambassadeurs, l’expérience est enrichissante : « Ça m’a permis de développer des compétences », « J’ai plus confiance en moi », « On se sent utile » clament-ils. « Je pense qu’il y a moins de harcèlement dans ce collège car il y a de la prévention » relève aussi un élève.

Cette démarche, le Conseil départemental du Finistère la partage. « C’est  le seul département français à avoir apposé le label «Respect Zone » sur son site Internet » apprécie Sylvie Hamon.

+ d’infos sur www.respectzone.org