Centre de ressources des pratiques théâtrales

 

La Maison du Théâtre à Brest, une fabrique culturelle

ABrest, la Maison du Théâtre est plus qu’un simple théâtre. Centre de ressources des pratiques théâtrales, elle soutient la création, propose des formations et accompagne le théâtre amateur. Elle convie aussi le public de tout âge à 25 rendez-vous aux esthétiques très différentes.

Au cœur du quartier brestois de Lambézellec, là où autrefois se tenait un cinéma puis une maison de quartier, la Maison du Théâtre forme une petite cité dédiée au 6e art, une cité aux allures industrielles, constituée d’une rue couverte desservant le Stella, salle de spectacle de 300 places, un studio de création de 120 places, des ateliers de travail et un bâtiment administratif et technique.

« La Maison du Théâtre est un espace régional structurant au service de la pratique théâtrale professionnelle et amateur, financé par la Ville de Brest, le Département du Finistère, la Région Bretagne et la DRAC.  Mais c’est aussi un lieu de vie, une ruche bourdonnante où il se passe toujours quelque chose », s’enthousiasme Natacha Renault, la directrice. à la fois lieu de diffusion, de fabrique du théâtre, d’accompagnement des pratiques amateurs, la Maison du Théâtre est également la structure sur laquelle le Conseil départemental du Finistère s’appuie, dans le cadre du Schéma départemental des enseignements artistiques, pour coordonner les actions de formation à destination des encadrants d’ateliers théâtraux et leur permettre de travailler en réseau. Objectif visé : renforcer la qualité des cours et des ateliers tout en organisant leur complémentarité sur le département.

Le jeune public, un des objectifs prioritaires

Parmi les objectifs de la Maison du Théâtre, la sensibilisation des plus jeunes est l’un des axes prioritaires. « Le théâtre, ça nous parle du monde d’aujourd’hui, ça aide à grandir », souligne Natacha Renault. Chaque saison, près de 6000 jeunes spectateurs découvrent l’univers du théâtre. « Nous soignons l’accueil des scolaires avec qui nous travaillons sur un parcours. Ils viennent voir plusieurs spectacles pour découvrir la diversité de cet art et ils visitent le lieu et ses coulisses », explique Géraldine Roudaut, responsable de la communication. Côté programmation, la moitié des spectacles est destiné au jeune public et aux adolescents. « On a longtemps considéré que les adolescents pouvaient voir des pièces d’adultes, mais il y a une mouvance, dont nous faisons partie, qui pense que c’est intéressant d’avoir des thèmes et des traitement adressés de cette tranche d’âge particulière », explique la directrice.

Depuis l’an passé et pour une durée de trois ans, la structure a mis également en place, grâce à une aide financière du Département, un jumelage culturel avec le collège Penn ar C’hleuz. « L’idée est de faire se rencontrer le monde enseignant et celui du spectacle en proposant aux élèves différentes actions selon leur niveau et en leur donnant l’occasion de venir voir des spectacles », précise Natacha Renault. Ainsi cette année, les 6e visiteront le site, les 5e participeront à des ateliers de création de marionnettes avec la Cie Singe Diesel, les 4e travailleront avec le Théâtre du Rivage sur le collectage de textes et de mots et sur des ateliers de pratique, tandis que les 3e auront cinq demi-journées autour du spectacle performance danse théâtre Je/Revers de Nids Dhom Compagnie.

Véritable fabrique de théâtre

Autre particularité de la Maison du Théâtre, les spectacles présentés sont à près de 70% accompagnés pour leur création. Ici pas de tête d’affiche mais un contact direct avec les acteurs du théâtre d’aujourd’hui. Depuis 2016, la structure est même reconnue Atelier de Fabrique Artistiques par le ministère de la Culture et de la Communication, « une belle reconnaissance » apprécie Natacha Renault. « Nous suivons régulièrement le travail d’équipes émergentes, de compagnies régionales ou plus confirmées en chemin de reconnaissance. Nous les aidons au plus proche des besoins repérés, de la mise à disposition des ateliers jusqu’à la co-production. Nous portons une attention particulière aux projets des compagnies finistériennes », explique-t-elle. Impliquée dans différents réseaux (Bretagne en scène, ANCRE, réseau Très Tôt Théâtre…), la Maison du Théâtre impulse des temps d’échanges sur les projets artistiques en cours et leur permet ainsi d’être diffusés en Bretagne et au-delà des frontières territoriales.

Plein feux sur la programmation

La saison culturelle à la Maison du Théâtre, c’est 25 spectacles qui croisent les esthétiques tels que  la musique, la magie, la danse, l’image, les marionnettes, neuf créations, trois premières, cinq rendez-vous publics qui valorisent la pratique en amateur, quatorze spectacles jeune public. Parmi les temps forts, on citera les 26 et 27 janvier, les premières de la pièce « Le loup des steppes », adapté du roman d’Hermann Hesse, de la compagnie Tro-Didro. Le public est convié à un spectacle où le théâtre embrasse la magie, à la manière du music-hall, où le burlesque flirte avec l’étrange et le fantastique. En février, place à
« Violences » de Didier-Georges Gabily par la Compagnie Fièvre issue de l’école du Théâtre National de Bretagne pour une expérience artistique étourdissante de cinq heures autour d’un thriller policier. Composé de deux parties de 2h30 chacune, elles peuvent être vues séparément ou mieux encore, en une seule soirée avec repas, le 10 février.

En mars, avec « Rebond(ire) », deux femmes à des âges différents regardent dans le rétroviseur de leur vie, Leonor Canales avec « Le genou de Marilyn » et Jessica Roumeur avec « Lettre à Dr K ». Deux spectacles en résonance l’un de l’autre. Côté jeune public, il y a l’embarras du choix, des touts-petits aux adolescents : « Sons… jardins secrets », un spectacle sonore et visuel, « C’est quand qu’on va où ? » un conte acrobatique et musical, « Kazu », concert marionnettique de Juan Perez Escala de la Cie Singe Diesel…


La Maison du Théâtre, 12 rue Claude Goasdoué, 29200 Brest Lambézellec
accueil@lamaisondutheatre.com ou  02 98 47 33 42
www.lamaisondutheatre.com ou sur facebook @lamaisondutheatre

guillemetC’est un lieu de vie, une ruche bourdonnante où il se passe toujours quelque chose

guillemet