Revitalisation de l’habitat en centre bourg 

En 2014, le Département lance un appel à manifestation d’intérêts (AMI) « revitalisation de l’habitat en centre bourg ». Son objectif : accompagner des collectivités locales qui souhaitent s’engager dans une démarche globale de redynamisation de leur centre bourg se traduisant par des opérations en matière d’habitat. Focus sur deux projets en cours de finalisation à Laz et Pouldreuzic.

Laz : revitaliser le centre-bourg

Soutenue financièrement par le Département et grâce aux services d’ingénierie publique, Laz redonne un coup de jeune à son centre bourg. Explications.

Depuis 2014, la commune de Laz s’est engagée dans un projet de revitalisation de son centre bourg. « Nous avons fait le constat que la commune avait besoin de logements, d’une meilleure accessibilité des bâtiments publics et d’une redynamisation de son centre bourg », explique la maire Annick Barré. Lauréat de l’AMI lancé par le Conseil départemental, le projet bénéficie d’une aide financière et d’appui à l’ingénierie publique. Le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement du Finistère (CAUE) établit un pré-diagnostic du site et propose des pistes d’aménagement du centre. Quant à la Société d’aménagement du Finistère (SAFI), elle réalise des estimations de coûts de réhabilitation ou de démolition de bâtiments.

Le projet se découpe en deux tranches. La première comprend la rénovation de l’ancienne école, avec l’appui de Finistère Ingénierie Assistance (FIA). L’ancienne école est restaurée pour devenir un espace de services publics et d’habitation. « Nous avons désossé entièrement le bâtiment pour changer les menuiseries et améliorer les performances thermiques. Comme c’était un bâtiment patrimonial, du début du XXe siècle, nous n’avons pas touché à l’extérieur. Nous avons conçu une isolation thermique par l’intérieur, avec des planchers en béton », détaille Anaïs Bleuzen de l’agence d’urbanisme et d’architecture Bleuzen-Trischler (AUABT) située à Leuhan, à quelques kilomètres de Laz.

Une halle éco-construite avec du bois local

Une friche commerciale et une maison en ruine jouxtent alors le bâtiment. Ce terrain est transformé en 3 lots acquis par Finistère Habitat pour la construction de maisons. Deux autres lots sont vendus pour la construction d’une crêperie-restaurant. Le portage de l’opération est réalisé par l’établissement public foncier (EPF). Le dernier élément du projet est une des fiertés de la mairie : une halle à disposition de la population. « C’est une belle réussite architecturale. Cela met en valeur le projet. Nous avons aussi souhaité valoriser le travail du bois avec nos ressources locales », se félicite la mairie. C’est en effet une coopérative de Laz, Le fil à plomb, qui a réalisé cet ouvrage en travaillant en éco-construction avec du bois local.

La deuxième tranche du projet comprendra la rénovation de la salle polyvalente ainsi que la réhabilitation de l’ancienne mairie en local associatif et en logement. Pour cette tranche, Laz a bénéficié d’un soutien du Conseil départemental de 67 500 €. Le budget de la première tranche qui sera entièrement finalisée au printemps 2018 s’élève à 731 000 euros H.T.

À Pouldreuzic, une ancienne friche transformée en logements

Sur cette friche industrielle de 11 000 m2 en plein centre bourg de Pouldreuzic, le maire Philippe Ronarc’h est bien content de voir un projet viable se profiler. « Notre problématique était la suivante : nous possédions une friche qui coûtait cher. Construire un bâtiment public aurait fait porter le coût aux habitants. Comme nous avons une forte progression de la population, un projet d’habitation était moins coûteux et répondait à cette problématique », explique l’élu local.

Le projet rassemble ainsi un lotissement de 14 logements sociaux, qui seront mis en vente par Finistère Habitat, et 13 lots à bâtir mis en vente par la commune. Une nouvelle école a été construite en 2016. L’ancienne école, concomitante à la friche, sera réhabilitée en espaces associatifs et une dernière salle sera utilisée comme salle de cérémonie. Un cheminement doux doit également être aménagé pour mener au centre bourg, situé à 150 mètres de cette nouvelle zone. Ce projet, dont le montant global est estimé à 500 000 euros minimum a bénéficié de l’Appel à manifestation d’intérêt (AMI) du Conseil départemental  pour la revitalisation de l’habitat en centre bourg, ainsi que de l’expertise de la SAFI et du CAUE.